17 mars 2022

Chapitre La guerre du 2 août au 1er septembre 1870

Deux défaites ouvrent les frontières à l’ennemi Le 6 août au soir, les armées prussiennes et alliées ont franchi les frontières. La défaite de Frœschwiller ouvre l’Alsace à la III° armée, dont des unités vont faire le siège de Strasbourg. Elle entame sa marche vers la Moselle par la Sarre, puis se fixe sur une ligne Lunéville – Nacy, empêchant le repli des corps d’armée du maréchal Mac-Mahon. La défaite de Spicheren oblige le repli des armées au-delà de la Sarre et donne l’accès aux places de Thionville et de Metz à la I° et II°... [Lire la suite]

17 mars 2022

Chapitre Le gouvernement de la Défense nationale poursuit la guerre

L’entrevue de Ferrières, tentative d’armistice Jules Favre, décide de contacter le chancelier Bismarck, pour discuter des conditions d’un armistice. Les deux hommes se rencontrent les 19 et 20 septembre à Ferrières, à l’est de Paris. D’un côté, l’avocat républicain, imprégné des vertus républicaines. Il est le tenant de la paix entre deux peuples qui devraient se rejoindre plutôt que s’affronter. Il croit à l’évolution des sociétés qui n’approuveraient plus les guerres d’annexion de territoires contre la volonté de leurs habitants.... [Lire la suite]
17 mars 2022

Chapitre La guerre à l’est

Après la bataille de Nuits du 18 décembre 1870 La division Crémer se reforme à Beaune dans la nuit du 18 au 19 décembre. Elle y est rejointe par les troupes de Ricciotti Garibaldi et quatre bataillons de la garde nationale mobilisée de Saône et Loire, envoyés par le général Pellissier (1 bataillon de la 1ère légion d’Autun, 3 de la 4ème légion de Louhans). Des unités des brigades Menotti Garibaldi et Bossack-Haucke sont annoncées. Le 19, Crémer se porte à Chagny avec la plus grande partie de sa division, tandis que les Garibaldiens... [Lire la suite]
17 mars 2022

Chapitre La paix dans la douleur

Le retour d’Allemagne des prisonniers de guerre En six mois de guerre environ, 481 638 hommes ont été faits prisonniers. A titre de comparaison, pendant les cinquante-quatre mois de la Grande Guerre, les Allemands ont capturé 535 411 Français. Le rapprochement entre les deux conflits, traduit l’ampleur du désastre militaire français de 1870, 1871. Les historiens se penchent peu sur les prisonniers de guerre. Les chiffres avancés ne sont pas tous fiables en raison de la manière dont les unités, bousculées sur le champ de... [Lire la suite]
17 mars 2022

Chapitre La mobilisation des hommes du canton de Bourbon-Lancy

Le canton de Bourbon-Lancy avant la guerre Peu avant la guerre, le canton de Bourbon-Lancy est peuplé de 10 288 habitants. Le chef-lieu, Bourbon-Lancy, compte 3 222 habitants. 58% de la population des dix communes du canton sont éparses. 70 à 80% de la population de Gilly-sur-Loire, Lesme, Maltat, Mont et Perrigny-sur-Loire sont éparses (source : recensement de la population de 1866). L’activité économique est largement agricole. Emile Puzenat n’a pas encore développé son industrie de machines et engins agricoles. Des... [Lire la suite]
17 mars 2022

Chapitre La garde nationale mobilisée de Charolles au combat

Le manque de reconnaissance de l’engagement des mobilisés de Saône et Loire, A la lecture des témoignages et des récits écrits par les membres de l’armée des Vosges, seules les troupes garibaldiennes se sont couvertes de gloire et ont opposé une résistance opiniâtre aux Prussiens. Ces documents ont contribué à forger la légende garibaldienne en France qui est encore vivace de nos jours. La raison de la quasi-ignorance des mobilisés et de ceux de Saône et Loire en particulier, repose sur les relations exécrables entre l’état-major de... [Lire la suite]
17 mars 2022

Chapitre Suites politiques et mémoire de la guerre

Bilan de la guerre dans le canton de Bourbon-Lancy Les noms de 57 victimes sont inscrits sur le monument aux morts cantonal. Mais après recherches, 29 autres victimes ont été recensées, portant le nombre total à 86. Victimes inscrites et non inscrites sur le monument aux morts, on dénombre 41 morts de l’armée active, 12 de la garde nationale mobile et 33 de la garde nationale mobilisée. Les premiers morts de la guerre sont des militaires : Denis Civet de Perrigny-sur-Loire, porté disparu à la bataille de Froeschwiller le 6 août... [Lire la suite]
02 avril 2022

La presse en parle

Article du Journal de Saône et Loireédition Charolais – Brionnais, samedi 2 avril 2022 Bourbon-Lancy Un livre sur ces hommes, oubliés de la guerre de 1870 L’auteur bourbonnien Alain Boussuge a remis officiellement lundi en mairie son ouvrage Le canton de Bourbon-Lancy dans la guerre de 1870-1871 à Édith Gueugneau, maire de la commune. Il animera une conférence le 3 avril à l’Espace culturel de Saint-Léger à 15 heures. Par Rémi LANGLOIS (CLP) - Hier à 19:17 - Temps de lecture : 3 min ... [Lire la suite]
07 avril 2022

Conférence du 3 avril 2022 à Bourbon-Lancy

Bourbon-Lancy Alain Boussuge sort la guerre de 1870 de l’oubli Par Patrick BOYER (CLP) - Aujourd'hui à 18:28 - Temps de lecture : 2 min   |    |  Vu 6 fois   Alain Boussuge est devenu un spécialiste de la guerre de 1870.  Photo JSL /Patrick BOYER Bourbon-Lancy est l’une des neuf communes de Saône-et-Loire à posséder un monument aux morts en hommage aux combattants de la guerre de 1870. Dimanche après-midi, Alain Boussuge a animé une conférence sur ce que... [Lire la suite]